LES OUTILS

Il en existe

de toutes sortes. En bois, plastique et métal. Personnellement, j’utilise des outils que j’ai confectionnés avec

une meule et des clous de charpentier.

MES CRÉA

FIGURINES ET BD

BULL • PATRICE BROCHARD

LES CRÉATIONS

TECHNIQUE

ÉTUDE DU PERSONNAGE

Je ne sais pas si l'on peut parler d’un style de Modelage. En ce qui me concerne, l'objectif est de représenter le personnage en m'imprégnant de ses traits caractéristiques et d’un décor dans lequel il évolue.


Tout commence par les droits d’auteur. Que ce soit pour une figurine en vente ou offerte, je dois impérativement avoir l’accord des auteurs de la BD et de l’éditeur.

Pièce unique offerte à François Walthéry lors de  l’inauguration du festival BD de Dieppe. Il arrive fréquemment que je réalise des pièces unique et généralement en démo pendant le festival BD.

EXEMPLE NATACHA

J'étudie principalement sa posture et l’expression qui définit le mieux le personnage. L’attitude à donner au personnage doit avant tout refléter sa personnalité.  Puis le dessinateur me réalise un «model sheet». Généralement utilisé comme dessin de référence pour permettre des proportions correctes dans la modélisation 3D. Il est constitué principalement d’une vue de face, profil et dos. Il faut également oublier la posture et faire le personnage bien droit pour que ce soit plus facile à visualiser au niveau des proportions.

MODEL SHEET

Sylan Kassidy, le personnage principal de la BD de la BD Parallèle, dessiné par Laval NG exclusivement pour la figurine.

EXEMPLE //

ÉTUDE DU PROTOTYPE

Le modelage est une technique de sculpture qui se pratique sur des matières malléables pour créer des formes, principalement des terres plastiques comme l'argile, la terre glaise, les pâtes à modeler, la cire, les pâtes auto-durcissantes. La technique du modelage est principalement d’ajouter de la matière à l’inverse de la sculpture où l'on aurait tendance à en retirer.


J’utilise plutôt la plastiline car elle ne sèche et ne durcit jamais et sa masse ne s’affaisse pas. Il est possible de l’utiliser à l’état solide, souple ou liquide. Ca me permet de faire une première mise en forme en chauffant la pâte au four qui devient très souple. Puis à température ambiante, elle est très ferme, idéal pour commencer la finition. Par contre, vu qu'elle ne sèche pas, Il est nécessaire de faire un moule pour pouvoir la reproduire en résine. Pour les pièces unique, j’utilise plutôt de l’argile polymère (Sculpey, Fimo). Il existe plusieurs sortes de pâtes. Souples ou fermes. Pour ma part, je fais un mixe des deux. Elle se travaille plutôt bien et a l’avantage de cuire dans un four traditionnel (130°).

LE MODELAGE

Exemple la fée inspirée de la BD "Oliver et Peter" illustrée par Cinzia Di Felice et scénarisée par PELAEZ Philippe aux Editions Sandawe. (2017).


Le modelage d’un prototype peut représenter à lui seul 150 heures de travail. C’est un échange permanent  entre les auteurs et le modeleur.

LE MOULAGE

Le moule est entièrement réalisé à la main en élastomère et contre moule en plâtre.


Un élastomère est un polymère présentant des propriétés « élastiques », obtenues après réticulation. Il supporte de très grandes déformations avant rupture. Le terme de caoutchouc est un synonyme usuel d'élastomère.

Surement l’une des étapes les plus délicates. Plus le moule est réussi, moins de finition seront nécessaires. Lors du démoulage le prototype et fortement abimé. Mais s’il est en plastiline, il sera fondu pour la réalisation d’autres projets.


Puis la figurine est reproduite en résine et une finition au papier de verre très fin.

Toutes les figurines sont peintes à la main à l’acrylique.

LA COULEUR

VIDÉO